Centre aqualudique : le Puy a fait le choix de la fillière bois-energie en 2012.

Et pour Brioude, on attend que  le prix du gaz et la concentration en Co2 baisse en 2014?.

 Source :  communique de presse de Cofely, Groupe GDF SUEZ, publié sur http://www.cofelyservices-gdfsuez.fr, le 09/01/2012
la vague

La ville du Puy-en-Velay choisit Cofely, Groupe GDF SUEZ pour exploiter son nouveau réseau de chaleur au bois

– une chaleur produite à 90 % par le bois
– une réduction de la facture énergétique de 20 % en moyenne
– plus de 110 000 tonnes de CO2 évitées sur la durée du contrat
Laurent Wauquiez, maire du Puy-en-Velay, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Michel Joubert, Président de la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay et Christophe Thévenon, Directeur général Sud-Est de Cofely, Groupe GDF SUEZ signent aujourd’hui le contrat de délégation de service public du chauffage urbain au bois de la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay.

Long de 8 km, ce réseau au bois alimentera en chauffage et eau chaude sanitaire la nouvelle piscine ainsi qu’une cinquantaine de bâtiments, dont 906 logements sociaux dans les quartiers de « Guitard », de « Roche–Arnaud » et du « Val-Vert ».

Dans l’esprit de l’engagement de l’agglomération en faveur du développement durable, Cofely réalisera une chaufferie bois-énergie de 5,2 MW, que l’entreprise exploitera pendant 20 ans. Cette nouvelle installation permettra aux utilisateurs de bénéficier d’un chauffage plus économique et plus respectueux de l’environnement :
– 90 % de la chaleur sera produite à partir d’énergies renouvelables, l’appoint étant assuré par du gaz.
– les tarifs baisseront en moyenne de 20 % et seront stables dans la durée.
Le recours à cette énergie locale et renouvelable permettra de réduire de 92 % les émissions de CO2, soit l’équivalent de près de 3 000 véhicules.

La chaufferie biomasse représente également un atout pour la filière bois locale qui lui fournira, dès 2013, 8 200 tonnes de bois-énergie par an, composé à plus de 50 % de plaquettes forestières. Cela permettra la création de 9 emplois pérennes (équivalent temps plein selon l’ADEME) dans la filière bois. De plus, Cofely s’est engagée à assurer l’approvisionnement en partie depuis la plateforme de Polignac, qui transforme du bois provenant de forêts situées majoritairement dans un rayon de moins de 80 km.

Les travaux de la nouvelle chaufferie s’élèvent à près de 8 millions d’euros et débuteront au premier semestre 2012 pour une mise en service à l’été 2013.

La création de ce réseau de chaleur, née de la réflexion autour du nouveau centre aqualudique, constitue pour la ville l’une des plus belles réalisations du mandat en matière de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *